Auchan Drive optimise la monétisation de son site

Le circuit du drive séduit toujours autant les Français, et l’un des enjeux pour les enseignes consiste désormais à augmenter le panier moyen de l’acheteur. Un exercice délicat, car avoir un impact sur un client derrière son écran demande une nouvelle approche. La mécanique classique de l’e-commerce se résume à proposer des produits complémentaires en fonction de celui qui vient juste d’être mis dans le panier.

Auchan Drive teste, en plus, les solutions de Storetail, qui permettent de transcrire en ligne les animations commerciales traditionnelles que l’on pourrait retrouver en magasins. Galette des rois, burger party, ou spécial kids... Ce type d’onglets vient se rajouter sur le site afin de valoriser des produits autour d’un événement, et non de mettre en avant un prix.

Immerger le client dans la marque

« L’objectif est d’immerger le consommateur dans la marque et ses produits », précise Olivier Laborne, directeur associé de Storetail. « Leur solution vient dimensionner des espaces, qui n’existent pas sur le site, et contextualise des achats, précise Olivier Jaupart, directeur de l’offre et de l’animation ­commerciale d’Auchan Drive France. Techniquement, il suffit d’insérer un tag avec un code pour mettre immédiatement en place le projet, sans solliciter la DSI ni demander de longs développements. Par ailleurs, Auchan Drive représente une centaine de sites avec des prix différents. La solution se personnalisera selon le prix du magasin, et même selon la météo, “poussant” plutôt une soupe froide par beau temps, et une version chaude en cas de pluie. »

Storetail prend en charge tous les aspects techniques de l’opération, du développement graphique de la page à la réalisation html, se fondant dans la charte graphique du site. Le prestataire s’occupe également de financer l’espace, définissant avec l’enseigne les industriels cibles. « Nous ne commercialisons pas d’espaces publicitaires, mais notre prestation technique, qui se chiffre en frais technologiques et en honoraires de conseils, précise Mathieu Azorin, CEO de Storetail. Le coût variera ensuite selon l’offre choisie. Pour une tête de gondole digitale, il faut compter en moyenne 30 000 à 50 000 €. Mais, une fois le volet technique financé, l’annonceur peut réutiliser sa page sur autant de sites qu’il le souhaite. » En effet, Storetail travaille avec de nombreuses enseignes telles que CarrefourAmazonDartyBoulanger, Fnac, etc.

Le cas Hollywood

Parmi les projets mis en place, Auchan Drive a ainsi déployé « un meuble de caisse digital », pour promouvoir les produits Hollywood, qui apparaissent lors de l’opération de paiement. Le résultat a dépassé les attentes d’Olivier Jaupart : « Nous avons enregistré une progression à trois chiffres et, en plus, les consommateurs ont également rajouté le chewing-gum dans leur liste initiale, assurant des ventes sur le long terme. »

Têtes de gondoles, devants de caisse… comme en magasins physiques, certains espaces sont clés et incontournables dans le parcours clients et constituent clairement de nouvelles sources de revenus pour les e-distributeurs.